Aluminium

MAÎTRISEZ LES DÉFIS DU SOUDAGE DES ALLIAGES D'ALUMINIUM : SOLUTIONS ET BONNES PRATIQUES

Qu'il s'agisse d'alliages de fonderie ou d'alliages travaillés, les alliages d’aluminium partagent tous une caractéristique commune : la présence d’une couche d’oxyde réfractaire appelée alumine. Cette particularité rend le soudage impossible sans un prétraitement préalable pour éliminer l'oxyde, que ce soit par des méthodes chimiques, électroniques ou mécaniques.

Les problèmes inhérents au soudage des alliages d’aluminium incluent principalement :
  • La porosité (due à l’hydrogène non dissous provenant du métal de base, des gaz de protection ou de l'enrobage de l’électrode).
  • La fissuration à chaud (lié au type de métal de base soudé).
  • La réduction de la résistance des joints (mettant en évidence l'importance du bon choix du métal d’apport approprié).

Le choix du métal d’apport est crucial car il influence divers facteurs tels que la fluidité, la sensibilité à la fissuration à chaud, la résistance mécanique, la ductilité du joint, la résistance à la corrosion, le maintien de la température de service, voire l’aspect esthétique du joint.

Besoin de conseils d'experts sur le soudage des alliages d'aluminium ? Contactez-nous dès aujourd'hui pour des conseils personnalisés et des solutions afin d'optimiser vos processus de soudage !



Solutions disponibles en :

Électrodes enrobées
Électrodes enrobées
Fils solides
Fils solides
X